Sport soluce +06 50 39 17 94

Les records de natation les plus fous !

Qu’ils soient les plus jeunes, les plus âgés ou les plus téméraires, ces nageurs de l’extrême ont tous un point en commun : ils ont explosé les records du monde de longueur, de profondeur ou de rapidité.

Les 7 records du monde de natation les plus impressionnants :

A 10 ans, Superman a détrôné Michael Phelps

Clark Kent, jeune garçon de 10 ans n’avait qu’un rêve en tête : détrôner la légende des bassins, Michael Phelps, qui détenait le record du monde du 100m papillon dans sa catégorie depuis 1995, avec un temps de 1'10''48.

C’est chose faite depuis le 29 juillet 2018, où le jeune homme a rattrapé l'athlète le plus médaillé de l’histoire des Jeux olympiques d’une petite seconde, détenant désormais le record du monde avec un chrono de 1'09''38. Michael Phelps a alors félicité le jeune Phillipino-américain en lui donnant rendez-vous aux Jeux olympiques de Paris 2024 !

“Ma mamie a traversé la Manche, et la tienne ?”

Hé oui, à 65 ans, l’Australienne Sue Oldham est devenue en 2010 la femme la plus âgée à traverser la Manche à la nage ! Il lui a fallu 17 heures et 31 minutes pour traverser les 34 kilomètres qui séparent Douvres des côtes françaises.

source : scubascoop-kirkscubagear.blogspot.com

Ce n’était pas son premier coup d’essai puisqu’elle avait déjà battu le record 4 ans auparavant avec un chrono qui affichait alors 1 heure de moins.

L’homme le plus rapide du monde

Caeleb Dressel peut se targuer d’être le nageur le plus rapide de l’histoire ! En juillet 2019, lors des Championnats du monde de natation à Gwangju (Corée du Sud), le nageur américain a battu le record de vitesse en remportant l’or au 100m.

Avec un chrono affichant 46’’ 96, il devient le nageur le plus rapide de l’histoire sans combinaison. Il se place à seulement 5/100 du véritable record du monde de vitesse, à l’époque où l’on portait des combinaisons supersoniques.

La plongée la plus profonde du monde date de 1992

Si la plongée en apnée la plus profonde est détenue par le français Arnaud Jérald, qui s’est propulsé à 112 mètres de profondeur dans les eaux grecques en septembre 2020, la plongée la plus profonde date, elle, du 20 novembre 1992. Et c’était à Marseille.

Hé oui, lors de l’opération Hydra 10, le Grec Théo Mavrostomos est descendu à 701 mètres de profondeur ! Pour réussir cet exploit, le nageur a dû respirer de l'hydrox, un mélange gazeux, composé de dihydrogène et de dioxygène.

A 100 ans, il explose un record de vitesse

A l’aube de ses 100 ans, l’Australien Georges Corones a pulvérisé le record du 50m nage libre dans la catégorie 100-104 ans, en devançant son prédécesseur de plus de 30 secondes.

56”12, c’est le temps qu’il aura fallu au vétéran pour traverser le bassin du Gold Coast Aquatic Center, près de Brisbane en Australie. L’ancien médecin pratiquait alors la natation en compétition depuis ses 80 ans. Il en est persuadé : c’est le secret de sa longévité !

La nage la plus longue de l’histoire aura durée 50 heures !

Nos anciens n’auront pas fini de nous surprendre. A 65 ans, le Croate Veljko Rogosic a explosé le record de la plus longue distance jamais nagée avec ses 225 kilomètres parcourus en 50 heures dans la mer Adriatique.

source : www.croatia.org

225 kilomètres… cela correspond à 9000 longueurs d’un bassin de 25 mètres. Une véritable prouesse qui a mis à l’épreuve la masse musculaire du senior. D’ailleurs, il aurait perdu 16kg pendant l’épreuve !

Le nageur le plus givré de l’histoire

L’Allemand Christof Wandratsch a défrayé la chronique en nageant battant le record du monde de la nage la plus longue en eau glacée : 1000 mètres en 13 minutes.


source : www.redbull.com

Cela pourrait paraître ridicule lorsqu’on voit les records de vitesse précédents, et pourtant ! Nager en eau glacée n’est pas de tout repos et les risques sont sérieux : dans l’eau glacée, les nageurs hyperventilent (le sang arrive vers les organes, le contrôle des membres devient extrêmement douloureux). Pour survivre, les nageurs doivent sortir de l’eau.